mercredi 30 mai 2018

La liberté du parachutiste


Vous êtes une des deux seules personnes à bord d'un avion volant à haute altitude. Celui-ci donne des signes de mauvais fonctionnement et il n'y a qu'un seul parachute ! A quelle sorte de personne allez-vous librement vous identifier ?

 

Pessimiste :

vous refusez le parachute en considérant que vous pourriez de toute façon mourir en sautant.

Optimiste :

vous refusez le parachute en considérant que des personnes ont survécu en sautant dans des circonstances semblables.

Parieur :

vous tirez à pile ou face pour savoir qui aura le parachute.

Astrologue :

vous tirez les cartes et vous prédisez à votre concurrent qu'il va faire une rencontre qui pourrait changer sa vie s'il vous donne le parachute.

Bureaucrate :

vous ordonnez la réalisation en toute urgence d'une étude sur l'usage d'un parachute dans les avions en mauvais fonctionnement.

Juriste :

vous chargez le parachute de tous les éléments nécessaires pour faire un procès à la compagnie aérienne.

Docteur :

vous dites que vous avez besoin de faire des examens complémentaires et vous prenez le parachute afin de recevoir votre rémunération.

Vendeur :

vous vendez le parachute à un prix à faire mourir d'envie vos collègues, et vous demandez les noms des amis qui pourraient être intéressés par un parachute.

Chef de service 

logistique :

vous confisquez le parachute avec les bagages, portefeuilles et objets en or.

Fonctionnaire :

vous vous mettez en grève en demandant une augmentation pour avoir les moyens de faire du parachutisme pendant vos congés maladie.

Responsable de la communication :

vous faites un strip-tease en chantant que ce dont votre compagnon d'infortune a besoin, c'est un parachute fluo avec un altimètre numérique pour seulement 39,90 euros.

Professeur :

vous expliquez comment fonctionne le parachute et que, faute de moyens, les travaux pratiques auront lieu le mois prochain.

Ingénieur :

vous faites un autre parachute avec les moyens du bord.

Scientifique :

vous donnez le parachute à votre compagnon d'infortune et vous lui demandez de vous envoyer un rapport sur la manière dont il a marché.

Mathématicien :

vous refusez d'accepter le parachute sans preuve qu'il marchera dans tous les cas.

Philosophe :

vous demandez comment on peut être sûr que le parachute existe réellement.

Traducteur :

vous lisez les instructions du parachute en 4 langues et vous les comparez.

Informaticien :

vous concevez une machine capable de faire fonctionner un parachute aussi bien qu'un humain pourrait faire.

Économiste :

vous tracez une courbe de demande en demandant, à intervalles réguliers, combien votre compagnon d'infortune est prêt à payer pour le parachute.

Psychanalyste :

vous demandez à votre compagnon d'infortune ce que la forme du parachute lui rappelle.

Dramaturge :

vous jetez le parachute par- dessus bord de telle manière que votre compagnon d'infortune puisse vous voir développer le caractère d'une personne sans parachute dans un avion qui tombe.

Artiste :

vous accrochez le parachute au mur et vous le signez.

Républicain :

comme vous sautez avec le parachute, vous dites à votre concurrent resté dans l'avion de travailler dur et de ne pas s'attendre à des aumônes.

Démocrate :

vous demandez à votre compagnon d'infortune 2 dollars pour acheter des ciseaux et ainsi pouvoir couper le parachute en parties égales.

Chirurgien :

vous émettez un avis médical comme quoi plonger dans le ciel peut être hasardeux pour la santé.

Planteur de tabac :

vous expliquez très patiemment que, malgré un nombre remarquable de coïncidences, les études n'ont montré absolument aucun lien entre les accidents d'avion et la mortalité.

Porteur d'arme :

vous tirez sur votre concurrent et vous prenez le parachute.

Fanatique de l'écologie :

vous refusez d'utiliser le parachute à moins qu'il ne soit biodégradable.

Rationaliste :

vous décidez que votre unique choix rationnel et moral est de prendre le parachute puisque le marché libre prendra soin de votre concurrent.

Fanatique du sport :

vous commencez à parier sur la durée que l'avion prendra pour s'écraser.

Mécanicien auto :

dès que vous commencez à vous occuper du moteur de l'avion, il se met à marcher correctement !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire