mercredi 25 avril 2018

Les peluches


Ce matin je me lance sur un terrain glissant. Celui des fleurs et des « toutou ». Quand se produit le décès d’une personne par acte de violence ou parce que la personne est connue, les gens viennent déposés fleurs, messages et peluches de toutes sortes.

Je crois que c’est un gaspillage pur et simple, si la personne ressent le besoin de poser un acte de la sorte pour se libérer, qu’elle se sente mieux je peux comprendre mais j’espère qu’il y a une organisation de bénévoles qui ramassent ces peluches avant que la pluie ou la neige les détériore et les remettent à des enfants qui en ont besoin au nom de la personne décédée car eux sont en vie et que malheureusement qu’il n’y a plus rien à faire pour celui ou celle qui est décédée, disparue ou autre.

L’idée d’apporter une peluche est un geste de solidarité, de tristesse de support à la famille mais y a t-il son utilité?
À moins de me tromper, la personne qui a disparue a très peu de chance de s’amuser avec ces peluches, difficile de trouver l’origine de cette démonstration de support mais à chaque fois je me demande sa raison d’être.
Beaucoup de peluches mais des funérailles décentes ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire