vendredi 30 mars 2018

Fabrication de « tarlais »


Je commence à comprendre pourquoi beaucoup de gens qui agissent comme s’ils étaient absents lors de la distribution de neurones.

Quand une note de 20% en sciences suffit parfois pour être promu alors là ne cherchez plus docteur le bobo il est là.

Dans notre beau système scolaire d’aujourd’hui on ne double pas de classe comme avant, non monsieur on rattrape ce n’est pas grave s’il n’a pas les notes pour réussir, il étudiera un peu plus l’an prochain et ainsi on a des individus qui éventuellement graduent et savent à peine lire, écrire et compter, etc.

 Quand des élèves de 3e secondaire échouent leur cours de sciences avec une note de 30 % ou moins par exemple ils sont ensuite promus en 4e secondaire de toute façon, pas grave ils feront du rattrapage plus tard.

Les élèves disent quoi eux ? Pourquoi travailler ? Ils savent qu’ils vont monter au niveau suivant de toute façon.

Ce qui est d’autant plus inquiétant c’est que cette pratique est courante à plusieurs endroits au Québec.
«  Pelleter par en avant » est un art que pratiquent malheureusement nos gouvernements mais quand tu appliques cet état de faire aux écoles je ne crois pas que c’est rendre service à nos jeunes.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire