dimanche 18 février 2018

Le problème avec les cowboys


Comment ne pas résoudre un problème ? Simple, ne rien faire, déformer la réalité ou encore mieux l’ignorer.

Encore une tuerie chez nos cowboys du sud cette fois en Floride et ça va continuer pour ne pas dire empirer. Avoir des droits c’est important mais encore faut-il que ces droits soient utiles. Le droit de porter une arme dans un pays dit civiliser va servir à quoi ?

Tuer le temps, chasser les blues de l’hiver, faire en sorte que votre belle-mère va vous craindre. Dans les villes américaines que j’ai visitées je n’ai jamais vu d’animaux sauvages qui mettaient ma vie en péril et qui pouvait justifier de porter une arme.

Soyons réalistes, la violence est omniprésente dans les médias, les jeunes d’aujourd’hui ne sont pas très accoutumés à se faire dire non et avec toujours cette agressivité dans les jeux vidéo où c’est facile de faire un « reset » et hop on recommence à tuer cela banalise la violence.
Il y a plus de 300 millions d’armes à feu en circulation au pays de l’oncle Sam donc plus d’une par adulte.
Le fait que ce soit le second amendement qui garantisse le droit d’en avoir en dit long sur la place que cela a pris dans la construction de leur pays, et à quel point les armes à feu font profondément partie de leur culture.
À la télé, on ose montrer une paire de sein et on s’empresse de les cachés par une bande noire (censure oblige) et toute suite après on peut voir quelqu’un en tirer un autre et ça c’est banale.
L’effet d’avoir une arme fait tellement partie de leur culture qu’aucun politicien n’a jamais vraiment évoqué le sujet dans les campagnes présidentielles, tant il semble y avoir une solide majorité de la population qui soutient ce droit et que s’y opposer semblerait disqualifier tout candidat à la Maison Blanche.
Donc il faut prendre pour acquis que des massacres comme il y a eu en Floride sont et seront réguliers et sont acceptés par la majorité des américains, la preuve où se situe leur priorité, l’image ci-dessous.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire